jeudi 16 août 2018
Publier un article   RSS   Foire aux questions
MetaScriptÉducation › SAVOIR CHOISIR SON AVOCAT ET NEGOCIER SES HONORAIRES

SAVOIR CHOISIR SON AVOCAT ET NEGOCIER SES HONORAIRES

Publié le 2009-05-05 par Régine Gillet

SAVOIR CHOISIR SON AVOCAT ET NEGOCIER SES HONORAIRES

Le métier d’avocat est une activité libérale et indépendante. L’avocat est donc libre de fixer ses tarifs et ses modalités d’intervention, sous réserve de respecter le code de déontologie régissant la profession. Il n’existe pas de critères établis de choix d’un cabinet d’avocat. Traditionnellement, le client choisi son avocat par « le bouche à oreille » ou de manière fortuite. Difficile choix à réaliser quand on sait que près de 48.000 avocats exercent en France ! Savoir choisir son avocat devient donc un exercice délicat…Voici quelques conseils à suivre pour vous éviter certains écueils.

1ère recommandation : auto-évaluer votre conflit


Avant même de débuter les recherches pour trouver l’avocat idéal, il est nécessaire de comprendre les enjeux juridiques et la nécessité de recourir impérativement à un avocat pour assurer votre défense. En effet le recours à un avocat ne doit pas être systématique : un simple recours à une médiation ou à un arbitrage peut se révéler suffisant pour désamorcer votre litige.

2ème recommandation : savoir reconnaître un bon avocat


Il n’y a pas de critères établis. Cependant, les éléments suivants peuvent vous permettre de choisir au mieux la bonne personne : l’efficacité, la compétence, le niveau d’expérience, les honoraires, la réputation du cabinet, la complexité des dossiers traités, la disponibilité, l’éloquence, la confiance. Ainsi, chaque critère aura une importance différente selon le conflit. D’où l’intérêt d’avoir effectué une parfaite auto-évaluation de votre conflit.

3ème recommandation : élargir votre zone géographique de recherche d’avocat


Le secteur géographique ne doit plus être un facteur de sélection, ce qui vous permet d’avoir un éventail de choix encore plus grand, et donc de négocier des tarifs plus avantageux…
Grâce aux NTIC et à internet, l’avocat peut en effet vous assister à des centaines voire des milliers de kilomètres de distance. Les honoraires des avocats en province sont inférieurs de 35% à ceux de leurs confrères de la capitale…

4ème recommandation : ne pas présenter de signes extérieurs de richesse lors de votre premier rendez-vous


En effet, chez certains avocats, l’habit fait le moine ! Se présenter donc modestement côté financier…


5ème recommandation : connaître ses honoraires et ses modalités de tarification

Dès le premier rendez-vous, questionnez votre avocat sur sa pratique des honoraires. Plus votre dossier sera complexe, plus les honoraires de l’avocat seront élevés. Le prix n’est ni un élément d’excellence, ni un élément de médiocrité. Il permet tout simplement à l’avocat de se positionner face à une certaine clientèle et face à certaines affaires : un avocat peut donc être cher mais inefficace, et vice-versa.


6ème recommandation : négocier ses honoraires jugés exorbitants.

Honoraire au temps passé, forfait, honoraire de résultat, abonnement : les honoraires de l’avocat sont libres. A ce titre, ils sont donc négociables, comme tout achat de prestation intellectuelle.



7ème recommandation : ne pas hésiter à faire jouer la concurrence entre plusieurs avocats sur le plan local ou même national

Recevoir plusieurs devis d’avocats augmentera vos chances de parvenir à un moindre coût.


8ème recommandation : proposer une rémunération liée au résultat

La rémunération, en guise de récompense, peut amener l’avocat à être plus performant.


9ème recommandation : demander la facturation détaillée des actions réalisées

Les avocats sont tenus d’afficher dans leur cabinet les honoraires pratiqués ou de remettre à leurs clients un document tarifaire.


10ème recommandation : recourir aux aides publiques pour payer les honoraires de votre avocat

Il existe pour les particuliers et les entreprises des fonds publics d’aide à l’assistance juridique, comme notamment l’aide juridictionnelle. Se rapprocher de votre avocat.


11ème recommandation : savoir mettre un terme à sa relation avec l’avocat

Si malgré tous ces conseils vous n’êtes pas satisfait de la prestation de votre avocat, vous pouvez en changer. En effet, la relation avec un avocat n’est pas forcément perpétuelle. Vous avez la possibilité d’y mettre un terme en respectant cependant certaines modalités dès que vous avez l’impression que la confiance est perdue. La première mais aussi la principale condition est que vous ayez réglé l’intégralité des honoraires convenus. En effet, même si vous êtes déçu du travail effectué par l’avocat, chaque prestation effectuée doit être payée. Quant au moment de rompre, il est préférable qu’aucune procédure contentieuse ne soit engagée, dans la mesure où il n’est jamais évident pour un avocat de reprendre le travail d’un confrère, surtout si des délais sont en cours. Mais à l’impossible, nul n’est tenu ! Si la fin de la relation ne peut pas se faire de façon amiable, vous pouvez contester et désavouer votre avocat en respectant une procédure particulière dans laquelle le bâtonnier fait office de premier degré de juridiction. Possibilité de saisir la cour d’appel si vous n’êtes pas satisfait de la décision du bâtonnier.


12ème recommandation : que faire face à l’urgence de votre problème juridique ?

Face à l’urgence de votre problème juridique, vous risquez de disposer de peu de temps pour mettre en pratique les recommandations énumérées plus haut. Afin de vous éviter les risques du bouche à oreille ou le choix de manière hasardeuse d’un cabinet d’avocat, la société VICTORIA-RTG, situé à Paris 8ème, vous propose de vous accompagner dans le processus de recrutement de votre avocat. Nos juristes experts en recrutement d’avocats vous proposent 3 devis moins chers préalablement négociés (modalités de paiement inclues) qui correspondent à votre demande et à vos moyens financiers. Ils vous accompagnent dans votre relation avec l’avocat, assurent le suivi et l’évaluation. Ainsi, vous rentrez dans une relation encadrée et sécurisée avec le cabinet d’avocat que nous aurons sélectionné d’un commun accord. Vous gagnez sur tous les plans à vous faire accompagner. Avec près de 48.000 avocats inscrits dans les barreaux de France, trouvez l’avocat qui correspond à votre besoin et à vos moyens financiers devient de facto un travail d’expert !


Régine GILLET, Juriste
VICTORIA-RTG - 1, rue de Stockholm – 75008 Paris
Site web : www.victoria-rtg.fr
E-mail : contact@victoria-rtg.fr
Tél : 01.56.03.93.23 / 06.10.53.15.02